Quoi de neuf...

 

Allez on vous propose le second...mais c'est bien parce qu'c'est vous...

 

 

  " Les Parents et MOI! ou les tribulations d'une mère de famille" 

http://www.chumeditions.com/boutique/index.php?id_product=49&controller=product

  • Le QI en chute libre depuis 10 ans...la faute aux perturbateurs endocriniens ?

    Les constats sont terrifiants...

    En 14 ans les écoliers britanniques ont perdu 14 points de QI et les adultes français 3,8 points en 10 ans, étude corroborée par d'autres résultats d'études menées dans les pays d'Europe du Nord. On constate également, d'après les articles, aux Etats-Unis une forte progression des troubles autistiques qui affectent, aujourd'hui, un garçon sur quarante-deux, avec une nette augmentation de l’incidence depuis le début des années 2000. Ce phénomène coïncide avec une augmentation des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

    Lire la suite

  • La maman française, modèle mondial envié?

    Tout commence bien. Un article écrit par des anglos saxons qui ne faisait pas du French bashing. Pour une fois cela changeait un peu... En plus ils nous prenaient par les sentiments: ils parlaient de la femme française, toujours élégante, mince, success woman au boulot et pourtant tellement maman. Le plus haut taux de fertilité au monde. rendez vous compte, 1.96 enfant par femme, plus que la très catholique Irlande ! Il parait même qu'on pourrit la vie des autres parents des autres pays, tellement ils nous envient nos mamans. Et puis il y a tout de même quelques petits trucs qui ne nous plaisent pas trop .... Cette super maman qui éduque si bien ses enfants: des gamins qui disent bonjour à la dame, mangent à table proprement, se tiennent bien au restaurant, mangent des légumes, ne font pas de caprices ....Il manque quelqu'un dans leur belle histoire... les papas. Eux aussi ont aussi leur part dans cette réussite ! Pourquoi n'en parlent-ils pas!
    Et puis cela devient, excusez-moi l'expression, un peu n'importe quoi ... Et pourquoi cette réussie française, selon eux ? Très simple nous sommes "payées" pour avoir des enfants ( en fait ils parlent des congés maternités payés, ce qu'apparemment ils n'ont pas), des places de crèches pour tout le monde, un passage fastoche Crèche/ Ecole maternelle, des cantines excellentes qui éduquent nos bambins au bon goût ( brocolis et concombres à la crème) grâce aux Baby Chefs....euh... on sait bien que nos chefs dans nos cantines font de leur mieux, mais là c'est peut-être un peu dithyrambiques...

    Lire la suite

  • Les parents délégués dans l'école...bilan

    La première fois qu'on a lu l'étude de Georges Fotinos " Face à face entre confiance et méfiance - lycée,collège et parents d'élèves", on a failli s'énerver parce qu'on l'a trouvée ( l'étude, pas G Fotinos, qu'on ne connaît pas...) injuste et méchante pour les délégués de parents. Il faut vous dire que ce n'est pas facile d'être délégué de parent, qu'on ne sait pas trop à quoi on sert, que personne ne nous attend......et qu'en général on a autre chose à faire que de prendre des jours de congés pour assister à des réunions de parents d'élèves.....Et puis on l'a relue ( l'étude)....c'est vous dire comme on est motivé.....et on a revu notre position....

    Attention aux allergiques aux chiffres...

    Quand on demande aux personnels de direction des lycées/collèges ( proviseurs et principaux) des lycées d'enseignement général et technologique, ils disent :

    • dans plus de 90% des cas, que les relations avec les délégués de parents sont agréables et efficaces ......tout de même on essaie!!!
    • à  72% ( tombant à 63% en moyenne sur tous les lycées/collèges...), qu'ils jouent bien leur rôle de relais auprès des parents .....on essaie aussi...
    • à 54% ( montant à 66% en moyenne sur tous les lycées/collèges....), qu'ils ne sont pas représentatifs de l'ensemble des parents.....ouille, on serait donc atypique....
    • à 53% ( montant à 58% en moyenne sur tous les lycées/collèges....), qu'ils se préoccupent essentiellement de leurs enfants.....et pas de ceux des autres.....avis confirmé aussi par des enseignants.....non seulement atypique mais aussi égoistes....

     

    Lire la suite

  • Mais qui sont les parents....?

    Même si chacun d'entre nous souhaite le meilleur scolairement pour nos enfants, nous n'avons pas les mêmes représentations et attentes vis-à-vis de l'école....

    Une recherche passionnante de Cléopatre Montandon, publiée dans la revue "Lien social et Politiques" n°35, nous dresse une typologie des comportements des parents. L'étude est un peu ancienne mais de ce que nous avons pu constater via notre expérience de parents délégués, elle nous paraît être toujours d'actualité. Elle insiste sur le fait qu'il n'y a pas de parents démissionnaires.....Un petit résumé à notre façon....

    Segmentation parents

    Pour l'article entier, http://www.erudit.org/revue/lsp/1996/v/n35/005192ar.pdf

  • Plus de confiance et de coopération pour une meilleure école

    En France, l’enseignant doit être écouté en silence, la communication entre élèves est un parasite.

    D’autres pays ont une conception différente. Ils mettent l’accent sur un enseignement où les élèves travaillent en groupe, réalisent des projets communs et où ce sont plutôt les élèves qui posent les questions aux professeurs. Notre école n’arrive pas à créer suffisamment de lien social. Elle est devenue un milieu anxiogène, une machine à trier, à classer et à diviser. Le tout pour des résultats médiocres et un creusement des inégalités.

    Au-delà de l'école, le mal-être est général en France. Il se manifeste par des états de stress, des dépressions, une consommation d'anxiolytique et même des suicides beaucoup plus fréquents que dans la plupart des autres pays. Depuis l'après-guerre, la hausse considérable de notre niveau de vie ne s'est pas accompagnée d'une amélioration significative du bien-être. Ce n'est pas véritablement une surprise : des informations, disséquées par des milliers de chercheurs, de toutes disciplines, de tous pays, révèlent que le bien-être dépend avant tout de la qualité du lien social. La défiance est au cœur de notre mal. Nous souffrons d'un manque de coopération et de réciprocité. 

    Il faut lire ce livre.....ou au moins le site Web très bien fait

    http://www.sciencespo.fr/lafabriquedelaconfiance/