Quand l'écriture répare...

Dans le numéro de Psychologies de Mai 2019, Boris Cyrulnik explique les bienfaits que l'écriture peut apporter pour surmonter les épreuves. Il explique que pour écrire, il faut un désir. Ce désir peut être provoqué par la perte ou par le manque. Perec, Rimbaud, Duras étaient orphelins par exemple. Romain Gary a peu connu son père. Ecrire permet de compenser mais pour que cela permette de surmonter le "traumatisme", il faut remanier ce qui nous arrive en une véritable histoire. Quand Victor Hugo perd sa fille Léopoldine, il transcende sa douleur dans un poème "Demain dès l'aube".

On prend ici des exemples célèbres, mais nous avons tous les moyens d'écrire. Pour soi ou pour être publié, c'est le même cheminement. On prend ses distances par rapport à ce qui nous arrive. On réécrit notre histoire. On reprend les rènes.

Mais si le traumatisme peut amener à l'écriture, l'écriture ne mène pas au traumatisme, heureusement

Pour aller plus loin La nuit j'écrirai des soleils, B Cyrulnik ed Odile Jacob

 

Ajouter un commentaire